Sommaire

Soigner une angine

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

L'angine est une inflammation des amygdales.

On distingue deux types d'angines :

  • l'angine dite rouge, d'origine virale qui est de loin la plus fréquente ;
  • l'angine dite blanche, due à une infection bactérienne.

Voici comment reconnaître et soigner une angine.

1. Prévenez l’angine

Les angines sont contagieuses. La transmission se fait par contact avec les sécrétions respiratoires et la salive. Pour éviter de contaminer son entourage, dès les premiers symptômes et jusqu'à 48 heures après le début d'un traitement antibiotique dans le cas d'une angine blanche, prenez quelques précautions :

  • Portez un masque afin d'éviter les contaminations en cas d'éternuement ou de toux.
  • Désinfectez-vous régulièrement les mains avec une solution bactéricide.
  • Évitez tout contact avec de jeunes enfants et des personnes affaiblies.
  • Utilisez des huiles essentielles en diffuseur ou en spray afin d'assainir votre domicile.
  • Aérez régulièrement les pièces de votre habitation.
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Identifiez les symptômes : angine bactérienne ou virale ?

  • Avalez votre salive, vous devez ressentir une douleur intense, due au gonflement des amygdales.
  • Prenez votre température à l'aide d'un thermomètre : dans le cas d'une angine virale, il se peut qu'il n'y ait pas de fièvre (température rectale < 37,5° C).
Consulter la fiche pratique Ooreka
  • À l'aide d'un petit miroir et d'une lampe de poche, ouvrez grand la bouche en tirant la langue, afin d'observer l'aspect de votre gorge :
    • Une gorge bien rouge, gonflée et chaude nous orientera vers une angine virale.
    • Une gorge rouge, gonflée, chaude mais tapissée d'un enduit ou de ponctuations blanchâtres, nous orientera vers une angine bactérienne due à une infection à streptocoques.
  • Palpez vos ganglions situés en haut de votre cou, si ceux-ci sont gonflés, alors votre corps est en train de réagir à une infection.
Lire l'article Ooreka

Si les signes d’une angine bactérienne prédominent, consultez rapidement votre médecin généraliste.

3. Calmez la douleur en cas d'angine virale

  • Sucez des pastilles antalgiques, antiseptiques ou tout simplement des bonbons au miel, en fonction de l'intensité de votre douleur. Sucez-en 4 à 6 par jour.
  • Vous pouvez utiliser un collutoire à base de propolis ou un collutoire contenant un anesthésique local ainsi qu'un antiseptique afin de calmer la douleur.
  • Des suppositoires sont disponibles à base de bismuth et d'eucalyptol et qui sont très efficaces dans ce type d'affection.
  • En cas de gorge très inflammée, utilisez des anti-inflammatoires par voie orale si ceux- ci ne vous sont pas contre-indiqués : demandez conseil à votre pharmacien.

4. Consultez votre médecin : quand est-ce nécessaire ?

La visite chez le médecin n'est pas indispensable pour une angine virale chez un adulte en bonne santé. Chez un enfant, une femme enceinte, un personne âgée ou polymédicamentée, et en cas d’angine bactérienne, il est préférable de consulter un médecin afin d'éviter tout risque de complication.

Une angine bactérienne peut entraîner de graves complications comme le phlegmon amygdalien et l'amygdalite caséeuse. Le médecin vous auscultera et posera son diagnostic avant de vous prescrire un traitement médicamenteux. Il pourra effectuer un test de diagnostic rapide de l'angine pour déterminer l'origine bactérienne de votre infection.

Le médecin prélève quelques sécrétions dans la gorge à l'aide d'un écouvillon qu'il place ensuite dans un tube contenant un réactif. Puis il retire l'écouvillon et le dépose sur une bandelette dont la couleur indiquera la présence ou non de streptocoques béta-hémolytiques, ce qui conditionnera la prescription d'antibiotiques.

5. Stimulez votre système immunitaire

Enfin, afin de vous rétablir au plus vite :

  • Faites un cure de gelée royale, d'extrait de pépin de pamplemousse ou d'échinacée afin de stimuler votre immunité.
  • Prenez des complexes vitaminiques pour combler les carences de votre organisme et l'aider ainsi à mieux se rétablir.
  • En cas de traitement antibiotique, associez toujours des probiotiques afin de reconstituer la flore locale pour éviter les complications de type diarrhées, douleurs digestives ou mycoses.