Angine : décodage biologique

Écrit par les experts Ooreka

 

Qu'est-ce que le décodage biologique des maladies ?

Le décodage biologique des maladies n'est pas une simple analyse psychosomatique des organes et des conflits qui vont les affecter. Ce n'est pas une simple interprétation des maladies vues sous l'angle bio-logique (logique de vie).

C'est comprendre la signification du symptôme pour accompagner l'organisme sur la voie de la guérison.

Le bio-choc

Le décodage biologique est une thérapie qui considère que la maladie n'arrive pas par hasard, qu'elle a une raison d'être. Elle est là pour répondre à un stress, à un conflit, qu'on nomme bio-choc.

Ce bio-choc ne permet pas au corps de réagir de façon normale, il est trop soudain pour qu'on ait le temps s'y adapter. Le plus souvent il est vécu dans l'isolement. Il s'exprime alors dans le corps, qui cherche à y apporter le plus rapidement possible une solution, provisoire.

La compréhension de l'angine

Le cas de l'angine, comme celui de toute autre maladie, peut-être abordé sous l'angle émotionnel proposé par le décodage biologique.

Cette thérapie, pratiquée par des décodeurs professionnels, permettra une résolution en profondeur. Elle sera donc tout particulièrement indiquée dans le cas d'angines chroniques, récidivantes, dont on n'arrive pas à se débarrasser et qu'on traîne d'année en année.

En effet, si le corps tient tant à conserver son angine, en quelque sorte, ce n'est peut-être pas pour rien. Peut-être y a-t-il une bonne raison à cela. Car le corps ne fait rien au hasard et le plus souvent, l'inconscient mène la danse.

Chercher à retenir le morceau

Pour décoder une angine, on va retourner à l'étymologie même du mot : angine vient du latin « angina », issu de « angere » : serrer à la gorge.

La première question à se poser est : quel intérêt à mon corps-cerveau-inconscient à vouloir serrer au niveau de la gorge ?

Une des réponses qui a été mise en évidence en décodage biologique est la suivante : la peur de ne pas pouvoir avaler ou attraper le morceau.

Par « morceau », on désigne n'importe quelle chose, qu'elle soit réelle (attraper un bout de pain), symbolique (obtenir une bonne note), virtuelle (gagner à un jeu) ou imaginaire (visualiser un plat).

Dans tous les cas, par peur de perdre le morceau, par peur de le voir nous échapper, on va resserrer, on va chercher à le retenir, à le verrouiller au niveau de la gorge.

Vouloir et ne pas pouvoir

Une seconde option concernant la compréhension de l'angine est de considérer que la personne malade a souhaité avaler/attraper le morceau (une chose qu'on aurait voulu faire ou avoir) sans y parvenir.

En poussant le décodage un peu plus loin, on considère que lorsque :

  • l'amygdale droite est touchée c'est qu'on souhaitait attraper quelque chose (comme indiqué ci-dessus) ;
  • l'amygdale gauche est touchée c'est qu'on a souhaité recracher ou repousser quelque chose.

Ces deux informations sont à inverser quand la personne est gauchère (ou ambidextre).

Ne pas accepter

Autre interprétation possible du mal de gorge, de l'angine : ne pas accepter quelque chose.

On a d'ailleurs coutume de dire que quelque chose nous « reste en travers de la gorge » ou, de façon très triviale, « j'ai les glandes » (sous-entendu les amygdales).

Le serment

Dernière piste à explorer : la notion de serment (en jouant avec le mot « serrement », à l'origine d'angine).

Ainsi, si on a prêté serment ou qu'on a des convictions qui entrent en conflit avec ce que l'on souhaite réellement, on peut également déclencher une angine.

Utiliser la compréhension du conflit de l'angine

Si on parvient à identifier l'origine de la maladie, c'est-à-dire :

  • la chose que l'on a cherché à retenir de peur qu'elle ne nous échappe ;
  • la chose que l'on n'a pas acceptée ;
  • la chose que l'on a souhaité attraper ou repousser sans y parvenir ;
  • le serment moral que l'on a et qui n'est pas en accord avec nos désirs réels ;
  • on peut alors chercher à travailler dessus.

C'est un travail assez difficile à réaliser tout seul, car cela demande d'avoir suffisamment de recul.

Toutefois, avec les enfants, la simple prise de conscience peut suffire à entraîner la guérison. Employer des métaphores et expliquer en racontant une histoire mettant en scène d'autres personnages quelle est l'origine de la maladie peut également très bien fonctionner auprès des plus jeunes.

Identifier la raison et l'anticiper si elle est amenée à se représenter permettront d'éviter les récidives en ayant conscience du conflit déclenchant. Sinon, il faudra faire appel à un professionnel.

Avantages du décodage biologique Inconvénients du décodage biologique
  • Méthode naturelle et non invasive ;
  • compréhension de la maladie en profondeur ;
  • absence de récidives en cas de compréhension.
  • Difficile à pratiquer seul ;
  • mode de réflexion inhabituel (le corps cherche à résoudre un problème) ;
  • difficulté à trouver un professionnel compétent.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !