Sommaire

 

L'angine la plus répandue : l'angine virale.

L'angine est une maladie infectieuse très souvent due à un virus et plus rarement d'origine bactérienne.

Si l'angine est simple à identifier, son origine virale est difficilement repérable par les simples signes cliniques.

Angine virale : introduction

La majeure partie des angines ont pour origine un virus qui va envahir la gorge. Les plus souvent impliqués sont :

  • les adénovirus,
  • les virus influenza et parainflurenza de la grippe,
  • le virus respiratoire syncytial (RSV).

Assez rarement, le virus Epstein-Barr (EBV) peut être à l'origine d'angines virales.

Il signe alors une mononucléose qui se distingue par la présence de symptômes persistants dans le temps et d'une fatigue invalidante.

Statistiques de ce type d'angine

On estime que, toutes causes confondues, un mal de gorge est une angine virale dans 15 à 40 % des cas chez les enfants et dans 30 à 60 % des cas chez les adultes.

Lorsque le diagnostic d'angine est posé, on constate que 80 % des angines ont une origine virale, un chiffre qui frôle les 100 % chez les petits de moins de trois ans.

Angine virale : quels signes cliniques ?

Les signes cliniques ne permettent pas de déterminer si une angine est virale ou bactérienne. En revanche, une angine quelle qu'elle soit, est relativement facile à identifier puisque ses symptômes sont caractéristiques :

  • les muqueuses du pharynx sont plus ou moins enflammées, rouges, voire blanchâtres ;
  • les amygdales sont gonflées ;
  • la gorge est douloureuse ;
  • la déglutition est gênée et/ou douloureuse ;
  • on retrouve souvent des ganglions enflés et douloureux sous l'angle de la mâchoire.
Lire l'article Ooreka

Ce qui plaide en faveur d'une angine virale

Même si ces critères ne suffisent pas à eux seuls on penchera davantage pour une angine d'origine virale dans la meure où on retrouve, en plus des signes de l'angine :

  • la présence d'une inflammation telle que :
    • conjonctivite (inflammation oculaire : yeux),
    • rhinite (inflammation de la muqueuse nasale : nez),
    • bronchite (inflammation des bronches : poumons) ;
  • une toux ;
  • des ganglions à la partie arrière de la gorge.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l'angine

Sommaire