Sommaire

Femme prise par la gorge

L'angine ulcéro-nécrotique est un type d'angines particulier qui laisse apparaître des amygdales ulcérées, creusées.

En fonction des symptômes, elle laissera suspecter l'existence d'autres maladies sous-jacentes telles que la syphilis, des hémopathies, ou des épithéliomas.

La plus fréquente des angines ulcéreuses est l'angine de Vincent bien qu'elle reste relativement rare.

Angines ulcéro-nécrotiques : introduction

L'angine ulcéro-nécrotique rassemble à elle seule plusieurs autres sous-catégories. Parmi elles, on retrouve :

  • la syphilis ;
  • les hémopathies ;
  • les épithéliomas et les cancers.

Comme son nom l'indique, l'angine ulcéreuse présente des amygdales cryptiques c'est-à-dire qu'elles sont creusées.

Cette ulcération des tissus amygdaliens peut-être plus ou moins importante en fonction de l'affection. De même, en fonction de l'atteinte, elle sera plus ou moins rapide à se résorber.

La syphilis

Le chancre syphilitique est une ulcération peu profonde qui ne parvient pas à cicatriser et qui peut toucher l'amygdale. Il se manifeste en cas de contraction de la syphilis, une maladie vénérienne, et reste peu sensible au toucher.

Diagnostic de la syphilis

Un prélèvement local ou une sérologie permettent d'établir le diagnostic de l'angine syphilitique.

Traitement de la syphilis

Le traitement consiste en une injection intra-musculaire de pénicilline à laquelle le chancre est sensible.

Les hémopathies

On suspecte une maladie du sang (hémopathie), en cas d'angine ulcéro-nécrotique, dans la mesure où celle-ci est bilatérale, c'est-à-dire qu'elle touche les deux amygdales.

Les hémopathies en question peuvent être, par exemple :

  • une leucémie (cancer du sang) ;
  • une agranulocytose (disparition des globules blancs granulocytes) ;
  • une thrombopénie (diminution du nombre de plaquettes dans le sang)...

Les épithéliomas et les cancers

Dans le cas d'une angine ulcéro-nécrotique unilatérale (ne touchant qu'une seule amygdale), on s'orientera plutôt vers la recherche d'un épithélioma et d'un cancer, notamment lorsqu'aucune évolution n'est constatée même après un traitement antibiotique.

De même une ulcération restant indolore, mais étant à la fois indurée et saignante (surtout chez une personne alcoolo-tabagique) doit amener à rechercher l'éventuelle présence d'un cancer de l'amygdale. Dans ce dernier cas, une amygdalectomie peut être préconisée.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l'angine

Sommaire