Sommaire

 

Différents types d'angines

Il existe différents types d'angines parmi lesquelles les angines rouges érythémateuses (communément appelées angine rouges) sont les plus fréquentes avec les angines blanches (érythémato-pultacées).

Une multitude de sous-catégories beaucoup plus rares existent et notamment les angines ulcéreuses, vésiculeuses et pseudomembraneuses.

Angine érythémateuse : l'angine rouge

L'angine érythémateuse est également appelée angine rouge.

  • Ce nom lui vient de l'aspect congestif, c'est-à-dire gonflé et rouge que prennent les amygdales et le pharynx dans ce type d'épisode infectieux.
  • Elle touche majoritairement les enfants de moins de dix ans.

Une angine érythémateuse peut être aussi bien virale que bactérienne bien que l'origine virale prédomine largement (50 à 80 % des cas). La gorge est rouge et les amygdales légèrement gonflées, mais cela ne permet pas de déterminer son origine et d'établir le diagnostic.

La seule façon de déterminer rapidement et avec quasi certitude l'origine de l'angine est de pratiquer un test de diagnostic rapide (TDR).

Lire l'article Ooreka

Les différents types d'angines érythémateuses

Il existe deux types d'angines rouges qui sont :

  • l'angine érythémateuse, classique, en quelque sorte ;
  • l'angine rouge streptococcique.

Angine rouge érythémateuse

Elle concerne les enfants de moins de dix ans et présente une fièvre accompagnée de grosses douleurs lors de la déglutition et des maux de tête.

La rougeur qu'on peut observer au niveau du pharynx bouche grande ouverte laisse également apercevoir des amygdales modérément gonflées.

En cas de complication, cas exceptionnel, ce type d'angine va se doubler d'un phlegmon péri-amygdalien : un abcès. Cette infection va généralement engendrer un trismus, c'est-à-dire un blocage de la mâchoire dû à la contraction de muscles masticateurs (permettant de mâcher).

Angine rouge streptococcique

Ce type d'angines érythémateuses est à craindre dans la mesure où il peut donner lieu à un rhumatisme articulaire aigu.

  • Les symptômes sont une inflammation des amygdales couplée à des vomissements et à des maux de tête.
  • Comme dans toute angine, la mise en évidence de l'origine bactérienne est primordiale.

En repérant que le streptocoque bêta-hémolytique de groupe A est à l'origine de la maladie, on peut intervenir rapidement et éviter des complications cardiaques ou rénales

Lire l'article Ooreka

L'angine érythémateuse en accompagnement d'autres maladies

L'angine érythémateuse peut accompagner d'autres maladies infectieuses telles que :

  • la grippe ;
  • les oreillons ;
  • la poliomyélite ;
  • la rougeole ;
  • la rubéole ;
  • la scarlatine ;
  • la varicelle par exemple.

Dans ce cas, elle ne constitue qu'un symptôme parmi d'autres. Cependant :

  • Dans un cas de grippe, par exemple, l'angine est présente au second plan, les signes généraux (courbatures, fièvre...) prenant le pas sur elle.
  • Dans le cas de la scarlatine, une maladie infectieuse d'origine microbienne, l'angine sera le premier symptôme à se manifester :
    • Outre l'aspect rouge vif du pharynx et des amygdales, typique, on aura une fièvre très élevée accompagnée de vomissements.
    • Un test doit être pratiqué pour vérifier la présence ou l'absence d'un streptocoque.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre l'angine

Sommaire